Passer plusieurs mois enfermés chez soi nous a amenés à poser un regard différent sur notre habitat. Ce n’est plus un lieu de passage entre le boulot et une destination de vacances. Non, c’est un réel lieu de vie… qui s’est accessoirement transformé en lieu de travail.

Dans les années 80, nous avons déjà vécu une transformation de l’habitat et nous avons vu la tendance des lofts arriver, les cuisines ouvertes, les pièces à vivre et surtout la disparition des salles à manger comme pièce fermée. 

L’habitat est en perpétuelle (r)évolution. Et il est l’expression de nos modes de vies et de la transformation profonde de la société. Généralement il faut quelques années, voire des décennies de recul pour comprendre la mutation. Il faut avouer que la pandémie a légèrement accéléré le mouvement.

La décennie 2020 aura vu une nouvelle mutation avec l’apparition d’un espace fonctionnel de travail. Le télétravail et l’entrepreneuriat nous ont obligé à repenser notre mode de vie et à adapter notre intérieur. Aujourd’hui la maison remplit tous les rôles à la fois… et on a réalisé que cela demandait une certaine capacité d’adaptation. Parce qu’un salon ne peut être à la fois une chambre à coucher, un espace de loisirs et un bureau. Ah ben si. Ca s’appelle un studio ! 

Et s’il y avait d’autres manières de penser notre habitat? Et de la même façon de poser un regard éclairé sur notre société.

Les architectes sociologues

Certains architectes ont parfaitement intégré les nouveaux schémas de vie sociétaux.
Le Corbusier a été l’un d’eux dans les années 50 où il a intégré l’homme et son mode de vie dans la conception de l’habitat (notamment dans les Cités Radieuses) A cette époque, il avait intégré que les enfants gagnaient en autonomie s’ils étaient indépendants des parents et il avait conçu les appartements sur deux niveaux, ce qui permettait de gagner en intimité.

Il faut remettre les choses dans leur contexte. Au sortir de la guerre, les habitats étaient exigus, les commodités souvent sur le palier, et tout le monde dormait dans une même chambre. L’intimité était une notion très relative. Pour les classes moyennes, l’habitat était purement fonctionnel. Le confort et l’amélioration de l’habitat viendraient après.

 

De nouveaux modes de construction ont fait leur apparition. C’est l’avènement du béton. L’industrialisation des éléments d’architecture. Et il fallait bien cela pour renouveler le parc immobilier urbain. Ce sont les bien nommées Trente Glorieuses et le baby boom. (On vous la fait simple, parce que l’histoire entre démographie et urbanisme est un brin plus complexe)

Les architectes sont donc aux premières loges pour permettre la transformation de l’habitat et pour répondre aux évolutions sociétales.

S'approprier son habitat

Adapter son habitat c’est aussi oser investir. Nous avons chacun notre mode de vie et l’habitat doit être à notre service… Nous ne devrions pas nous contraindre à lui. On réfléchit désormais en terme de confort. On passe de plus en plus de temps chez soi. Et on ose penser son habitat. La surface, l’espace, la luminosité deviennent des critères prépondérant dans le choix d’une nouvelle habitation.

Quand on se sent à l’étroit, on va chercher des mètres carrés en plus, alors que repenser notre intérieur est une solution souvent moins coûteuse et plus pérenne. Le sur-mesure, ou le demi-mesure (si l’on fait une analogie avec la mode) permettent de gagner de l’espace. On s’approprie son appartement, on lui donne de la personnalité et on adapte l’espace aux fonctions que nous en attendons.

Créer des rangements sur-mesure n’était pas à la portée de toutes les bourses. Aujourd’hui, il est inutile de vous ruiner.  Vous pouvez faire appel à des enseignes comme Lapeyre qui vous proposent des solutions de rangements intégrés. Ou utiliser des caissons standards de chez Ikea pour ensuite les adapter. A l’ère de Youtube, le bricolage est à la portée de tous ! (Il faut un minimum de talent, on vous l’accorde)

Habiter mieux

Si vous êtes locataire, vous pouvez penser que ces solutions ne sont pas pour vous. Et pourtant. Vous pouvez négocier quelques travaux avec votre propriétaire car vous mettez son bien en valeur. Un coup de fil et un bon accord peuvent vous permettre de gagner en qualité de vie.

Et si vous pensez que ce n’est pas possible, il vous reste la solution la plus facile et la plus abordable. Faire appel à un home-organizer.
Ces professionnels du rangement et de l’organisation vous permettront de faire le tri de l’inutile. En concentrant votre énergie sur ce qui compte, votre espace vous donnera le sentiment d’être plus grand. Vous porterez sur lui un nouveau regard. 

A toutes les étapes de la vie d’un immeuble, de la conception, à la construction et son aménagement, des professionnels nous permettent de mieux vivre.

 

Chez Muance (attention, instant promo) nous ne concevons et ne construisons pas dans un but purement esthétique. Même s’il faut avouer que nos architectes font un super boulot. Mais parce que nous avons à l’esprit, à chaque étape, que des personnes comme vous et nous y vivrons pour des années et y inscrirons leur histoire. Alors, ce qui nous fera vraiment plaisir, c’est que vous vous appropriez votre nouvelle habitation et que vous la fassiez évoluer avec votre mode de vie. 

#CareForDecades

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *